stay tuned on snapchat

'radar_st'

Urbex Series #10 : Infiltration au coeur d’un tunnel ukrainien avec le collectif Hit the Road

Urbex Series #10 : Infiltration au coeur d’un tunnel ukrainien avec le collectif Hit the Road

urbex
27 juillet 2017
urbex
27 juillet 2017
Descendre au centre de la terre est un fantasme assez répandu chez le commun des mortels. mais rares sont ceux qui font de ce rêve une réalité. Maîtriser le combo "urbex x parkour" est un de ces éléments qui font la différence. C'est pourquoi pour notre infiltration souterraine, nous avons fait appel aux masters du genre : le collectif Hit the Road. Claustros s'abstenir...

 

En mai dernier, RADAR vous appelait à lever le pouce pour soutenir Explore – un projet Ulule porté par Hit The road. Ce trio d’athlètes – qui s’illustre particulièrement dans l’art de l’infiltration urbex et le parkour – avait envie de partir un mois à l’aventure. Histoire de ramener assez d’images pour nourrir un 52 min qui retrace un voyage mémorable. Leur but : montrer les coulisses et faire plein feu sur les lieux qu’ils sont spottés. On leur a dit « bye » au début de l’été… avec quelques trémolos dans la voix et surtout de belles étoiles dans les yeux. On a suivi leurs péripéties grâce à un groupe secret et on les a encouragé dans la finale de Ninja Warrior.

Aujourd’hui, ils sont revenus de leurs aventures et la collaboration RADAR x Hit The Road prend un nouveau virage avec « Urbex séries x Infiltration », une vidéo qu’ils ont tourné pour nous dans les entrailles de Kiev. Une étape marquante qu’ils ont fait au tout début de leur voyage dans l’ex-union soviétique. Entre frisson, coups de mou et difficulté à respirer, les mecs ont passé quelques heures à tenter de se faire un chemin dans cette mine. Deux tentatives ont été nécessaires avant qu’ils ne touchent au but. S’ensuit une descente dans un trou noir, dont les nombreux cercles et alvéoles ne sont pas sans rappeler L’Enfer de Dante. Les créatures en moins… quoique les gardiens ukrainiens semblent être des cerbères bien malins.

Clément, Nicolas et Paul ont répondu à nos questions sur les coulisses du tournage. Avec la touche d’humour et le bon esprit qui les caractérisent.

Dans quel lieu avez-vous tourné cette 10ème RADAR Urbex Séries ?

Clément : c’est un ancien tunnel de maintenance ayant servi à la construction des métros de Kiev. Il est à la fois abandonné et toujours en activité aujourd’hui au sens où il est très surveillé car il permet la liaison entre plusieurs tunnels du métro de Kiev.

 

Quel a été votre ressenti lors de ce tournage ?

Nicolas : C’était le 1er lieu du tournage d’Explore et nous nous sommes confrontés à un mur d’acier qui nous a contraint à renoncer au 1er essai. Nous y sommes retournés  avec du matériel pour pouvoir le franchir 3 semaines après. Après notre petit passage au « Leroy Merlin Ukrainien » nous somme revenus plus motivés que jamais à passer ce mur et nous avons réussi cette tâche au bout d’une bonne heure de charbonnage intense.

Radar-urbexseries-hittheroad-kiev-metro-abandon-explorationurbaine-parkour-33

Clément : Beaucoup de sérénité et de confiance avant d’entrer dans le lieu, c’est un spot que l’on connaît depuis 2 ans et on pensait que ça allait être plutôt simple d’accès. Désillusion lors de la 1ère tentative d’accès. Le lieu a été énormément renforcé en terme de sécurité, un garde extrêmement vigilant, des détecteurs de mouvement et surtout beaucoup de pièges jonchent l’accès. Après un énorme morceau de métal qui s’est décroché du poteau principal lors de la 1ère ascension, il a fallu quitter les lieux pour être sûr de ne pas se faire repérer.

La 2nde tentative a eu lieu à 3h du mat pour être certain de ne pas se faire repérer. Cette fois-ci concentrés et en alerte permanente. La descente dans la mine était à la hauteur de nos attentes. Longue et répétitive, dans le noir complet. Seule notre mémoire d’il y a 2 ans nous guidait dans ce dédale obscur. Le découpage de la porte blindée barricadée était assez fun au début mais vite reloue : à force d’être à quatre pattes et complètement tordus, le mal de dos s’est fait ressentir, la douleur était de plus en plus présente. Sans parler des micro-particules de poussière métallique qui commençaient à piquer les yeux et les poumons.

Radar-urbexseries-hittheroad-kiev-metro-abandon-explorationurbaine-parkour-52

La grosse fatigue est apparue juste avant l’arrivée dans le tunnel principal. Il fallait marcher en équilibre sur un plancher en bois aussi vieux que l’URSS. Une fois sur deux les planches cèdent sous notre poids, tu te retrouves alors la jambe coincée entre deux planches à mi-cuisse avec de l’eau jusqu’aux genoux. De quoi égayer l’ambiance morose qui plane déjà…

Une fois les ¾ des images de tournées et les photos en boîte, le plus gros était fait. Et là c’est le 2nd souffle : rires nerveux de fatigue, amusement et pas mal de conneries…

 

Urbex Series #10 : Infiltration au coeur d’un tunnel ukrainien avec le collectif Hit the Road
à lire aussi
Coup de pouce RADAR x Ulule : Hommage à Zoo project

Des détails du lieu qui vous ont particulièrement marqués ?

Nicolas :  L’infiltration du lieu devait être réglée comme une horloge. Ce spot est relié à un tunnel de métro encore actif avant de passer en maintenance. Au total, on avait 2h pour rentrer, descendre les 100m d’échelle et scier le mur d’acier. Il fallait profiter du bruit des derniers métro pour étouffer le nôtre. Nous savions que le tunnel final était encore sous tension électrique et nous avions pour projet de l’allumer pour faire un plan drône à l’intérieur, manque de chance le tunnel s’éclairait mais pas suffisamment pour notre drone.

Clément : Ce lieu est clairement un doux mélange entre un trou de souris et l’immensité à la soviétique…

Radar-urbexseries-hittheroad-kiev-metro-abandon-explorationurbaine-parkour-ninjawarrior-redlight-04

 

Quelques mots sur le trip Explore en général ?

Clément : Quelques mots ? L’humanité n’est pas prête.

Paul : C’était un tournage intense, constamment en pression pendant un mois et demi. Tout pouvait s’arrêter à chaque instant.

Épuisant aussi car avec le planning chargé que l’on avait, sur la fin on n’avait plus le temps de dormir pour respecter le chrono. Explore est une plongée au coeur de l’héritage soviétique, alternant entre infiltrations périlleuses et exploration au bon du monde. Ce sera une expérience très intense et immersive pour le spectateur. Inédit aussi bien dans le contenu que dans la forme. Mais surtout très sincère, la fatigue sur nos visages n’est pas jouée 😉

Radar-urbexseries-hittheroad-kiev-metro-abandon-explorationurbaine-parkour-tunnel-torche-20

Maintenant, on laisse les gars se reposer de ces aventures plus qu’extrêmes et on vous avertit dès qu’Explore pointe son nez ! En attendant, on vous invite à les suivre et à les encourager au quotidien grâce à Facebook et Instagram.

 


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR