stay tuned on snapchat

'radar_st'

L’Île des poupées, l’un des lieux abandonnés les plus effrayants au monde

L’Île des poupées, l’un des lieux abandonnés les plus effrayants au monde

urbex
31 octobre 2017
urbex
31 octobre 2017
La Isla de las Muñecas est l'un des spots les plus glauques au monde : pour le nombre de poupées qui la peuple et... pour son histoire vraie !

Comme tout bon scénario horrifique, l’histoire de la Isla de las Muñecas débute par une découverte macabre. Par un matin ordinaire, Don Julian Santana parcourt les canaux labyrinthiques du lac de Xochimilco (Mexique), aux abords duquel il vit avec sa famille. Retenu à la surface par les roseaux, il découvre le corps inanimé de sa petite fille. Le choc est immense et sa peine incurable.

Très vite, il commence à ressentir la présence de l’esprit tourmenté de son enfant. Don Julian a le sentiment qu’incapable de trouver le repos éternel, sa petite fille hante l’île. Il cherche une manière de canaliser cette énergie négative. Il suspend une première poupée à un arbre. L’esprit malin semble apaisé. Soutenu par les dons de poupées de sa communauté, Don Julian multiplie ses offrandes et en quelques années tous les arbres sont recouverts de poupées pendues, clouées, collées. Chaque coup de vent donne un semblant de vie à ces pantins qui paraissent tout droit sortis de l’imagination de Stephen King ou du film Anabelle. La collection de Don Julian a continué de grandir jusqu’à ce que son propre corps sont retrouvé dans les eaux du canal en 2001… à l’endroit où il avait découvert le cadavre de son enfant.

 

IsladelasMuñecas-nssr21-lileauxpoupees-urbex-halloween-effrayant-horreur

Depuis l’Île aux poupées est abandonnée. Seuls quelques touristes courageux et patients (4h de lancha depuis Mexico pour y parvenir) viennent déranger la danse macabre des poupées

L’Île des poupées, l’un des lieux abandonnés les plus effrayants au monde
à lire aussi
Rocco et ses frères, le street art façon commando

©Nasser Malek Hernandez


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR