stay tuned on snapchat

'radar_st'

Filip Hodas brouille les frontières entre urbex, sci-fi et pop culture

Filip Hodas brouille les frontières entre urbex, sci-fi et pop culture

urbex
1 août 2017
urbex
1 août 2017

L'illustrateur pragois Filip Hodas puise dans la culture pop des années 90/2000 pour livrer des visions post-apocalyptiques du futur en 3D.


Tout ce qui a marqué l’esprit des kids de la fin du siècle dernier se retrouve dans les créations de Filip Hodas, alias « Hoodass« . Et puisque le temps a passé, la PlayStation, Lego et ce bon vieux PacMan sont devenus des épaves… En témoigne sa brillante série « Dystopia« .

Rétro et futuriste à la fois, ce graphiste tchèque de 24 ans est un apôtre de la pop culture vintage laissée en friche. Un univers virtuel, sci-fic et post-apocalyptique que son hygiène d’artiste lui impose de visiter une fois par jour.

Et d’où il ramène des vues aériennes en 3D dignes des meilleurs challengeurs urbex !

Créateur d’images depuis toujours, Hoodass a commencé par dessiner des affiches pour ses potes DJ. Il a tâté ensuite du web design et de la peinture numérique, avant de revenir à la pure modélisation 3D.

Grand aficionado des logiciels d’imagerie de synthèse, l’artiste est devenu un membre éminent de l’écurie Adobe depuis son apparition dans le classement des 20 artistes à suivre en 2017 !

Filip Hodas brouille les frontières entre urbex, sci-fi et pop culture
à lire aussi
Le chase tag : ce nouveau sport urbain qui agite les...

Filip Hodas souhaite aujourd’hui privilégier des projets plus ambitieux, tout comme la collaboration avec d’autres artistes. Et pourquoi pas se lancer dans le motion design… Dérive obligée quand on est devenu un maître-graphiste !

filip-hodas-hoodass-art-science-fiction-urbex-3D-virtuel-pop-culture6


© Filip Hodas : Behance / FacebookInstagram


radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR