stay tuned on snapchat

'radar_st'

Lollapalooza Paris : les 5 artistes à ne pas louper !

Lollapalooza Paris : les 5 artistes à ne pas louper !

musique
16 juillet 2018
musique
16 juillet 2018
Pour sa seconde édition en France, le Lollapalooza a mis les petits plats dans les grands. Cette année, ce festival américain est présent du 21 au 22 juillet à l'hippodrome de Longchamp. Et c'est pourquoi RADAR a décrypté pour vous le meilleur de la programmation !

Quand  en 1991, le chanteur de Jane’s Addiction créa le Lollapalooza,  il avait en tête l’idée d’offrir un festival itinérant, indépendant musicalement et géographiquement. 26 ans plus tard, ses line-ups en ont fait un événement légendaire. Et pour notre plus grand plaisir,  il repose enfin ses valises à Paris !

 

Travis Scott

 

Cela fait des mois qu’on attend la sortie d’Astroworld, nouvel album que Travis Scott peaufine dans le secret de son studio. Si sa discrétion reste une de ses marques de fabrique, la Flame laisse tout de même fuiter quelques des rumeurs. D’abord, l’allusion à un possible featuring avec Stevie Wonder, puis concernant la direction esthétique : cet opus serait largement inspirée par Radiohead. Néanmoins, une chose est sûre, Travis est un monstre de scène, et on vous souhaite d’avoir assez de souffle pour le suivre  si il projette encore de jouer Goosebumps 14 fois d’affilées !

 

ALMA

 

Fait indiscutable : depuis la nuit des temps  les pays nordiques sont des usines à pop ! Un flot d’artistes en sont issus comme par exemple  Lykke Li, Sigrid, Little Dragon ou Anna Of The North. ALMA, originaire de Finlande, n’est pas une exception et n’hésite pas à s’entourer de Charli XCX ou encore French Montana pour délivrer une pop remplie d’hymnes infaillibles, avec une attitude de feu. Calibrés pour les grandes scènes, on est certain que ses morceaux résonneront avec puissance, dans vos oreilles et dans vos pieds !

 

Scarlxrd

 

Son histoire pourrait ressembler à celle d’un super héros. Avant de devenir cet être hybride entre rap et émo hurlant, Marius Listhrop s’appliquait à être youtubeur et nous apprenait par exemple à danser le shuffle. Pris d’ennui mais pouvant compter sur une fan base solide, Marius s’est ainsi réincarné en Scarlxrd. Ce personnage à l’opposé du gentil vidéaste qui parlait de ses peluches apparaît maintenant comme  “une version plus brute et honnête de lui-même”. Le résultat ? Une musique à l’esthétique sombre et rentre-dedans, sortie tout droit des enfers les plus insondables.

 

Bomba Estereo

 

L’Amérique latine n’a pas que Despacito à nous donner. Et heureusement, Bomba Estereo compte bien nous le prouver avec un  cocktail à l’énergie explosive, brassant musiques électroniques, africaines et cumbia traditionnelle. Terre de croisements culturels et d’amour des festivités, la Colombie a su leurs offrir des inspirations métissées. Une identité en parfaite osmose avec l’esprit du Lollapalooza : diversifié et sans frontières.

 

RL Grime

 

Si le rap d’ aujourd’hui sonne aussi électronique, il se pourrait bien que RL Grime en soit l’une des causes. En 2011, Los Angeles voit naître le collectif WeDidIt, rassemblant des producteurs comme D33J, Shlohmo, Groundislava, et leur famille étendue: Salva et Lol Boys. Leurs influences grime, trap, et bass music  ont su s’infuser dans le rap. Notamment en triturant des remixes déflagrants pour Drake et des productions léchées pour Big Sean, Post Malone, ou Banks. Ce goût pour repousser les limites, donne enfin à internet la bande son et les images qu’il mérite. IRL, la claque est toute aussi puissante.

 

L’année dernière, RADAR aussi était au Lollapalooza pour une ambiance de feu !

On vous laisse découvrir les images par vous-même…

 

Pour plus d’infos : retrouvez toute la programmation du Lollapalooza ici !


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR