stay tuned on snapchat

'radar_st'

Aya Nakamura, la chanteuse RnB à la conquête du Monde

Aya Nakamura, la chanteuse RnB à la conquête du Monde

musique
7 décembre 2018
musique
7 décembre 2018
Dans un article précédent, nous vous parlions des nouvelles voix qui bouleversent le R&B francophone, c’était clairement sans compter la domination d’Aya Nakamura avec son second album. Retour sur son parcours fulgurant.

Tutoyer les sommets des charts auprès de Johnny Hallyday et Patrick Bruel avec près de 30 000 unités vendues, c’est l’exploit qu’Aya Nakamura a réalisé le 2 novembre dernier. Un succès due à la sortie de “Nakamura”, son second album. Un mois plus tard, 4 de ses morceaux squattent encore le top 10 des meilleurs singles français, enterrant au passage les critiques qui ne voyaient en elle qu’un feu de paille.

 

COMPORTEMENT (BAH OUAIS)

Une reconnaissance publique méritée, consécration de tous les hits engrangés depuis son featuring remarqué avec Fafaby en 2015. Un début de carrière commencé sur un coup de tête, après l’arrêt de ses études de mode à la Courneuve.

 

Bien que soudain, ce virage n’est pourtant pas surprenant. Aya Nakamura est en effet issue d’une famille de griots, ces musiciens maliens qui transmettent les traditions orales et qui chantent avec passion les histoires des ancêtres. Un environnement idéal pour la chanteuse, qui devient l’un des traits d’union entre l’Afrique et la France auprès de MHD, également présent sur le premier album de la chanteuse, “Journal Intime”.

aya nakamura radar 1 - Aya Nakamura, la chanteuse RnB à la conquête du Monde

Avec “Comportement”, son premier single, Aya Nakamura marque au fer rouge le R&B de son attitude de femme affirmée. Un charisme qui trouve très vite écho chez le grand public qui se reconnaît dans son insouciance.

 

SANS FILTRE ET SANS REPROCHE

En 3 ans, Aya Nakamura a ainsi cumulé millions de vues et expressions aussi vénéneuses que “oh Djadja” ou “en catchana”, que l’on entend dans la bouche de tous les ados. Un succès tel qu’il engendre également son lot de mécontents et de mépris, de la mauvaise prononciation de son prénom par les présentateurs télé, en passant par le hater nostalgique qui ressort son inlassable couplet sur l’utilisation de l’auto-tune à qui veut bien l’entendre.

A l’aube de la sortie de “Nakamura”, la chanteuse fait un état des lieux sur sa vie, et confirme surtout son statut de nouvelle icône du R&B français.

“Je l’ai construit en me disant de ne mettre aucune barrière entre le public et moi, de ne rien cacher (…) Ce n’est plus Aya, la meuf qui sort de l’adolescence. Là, c’est vraiment (le discours d’une) femme qui s’assume, et qui dit les choses telles qu’elles sont”.

Inspirée par les artistes tels que Gyptian ou Popcaan, Aya Nakamura dévoile ainsi une palette sonique aux mille couleurs. Elle convoque autant le zouk que le dancehall, mêlés dans des bangers aussi irrésistibles que “Pookie” ou l’inévitable « DjaDja« .

 

Résultat ? “Nakamura” provoque le raz-de-marée et accumule les récompenses, et pas seulement en France, mais aussi aux Pays Bas, au Portugal…Un succès qui dépasse les frontières et les langues. Les USA s’emballent aussi avec une couverture médiatique élogieuse.

Aya est même récompensée au niveau européen par le Music Moves Europe Talent Awards, et son album vient caroler en dans le top stream francophone 2018. Une percée remarquée parmi les leaders du secteur hip-hop qui semble être bien loin de s’arrêter.

 

aya nakamura radar 3 - Aya Nakamura, la chanteuse RnB à la conquête du Monde

 


Suivez Aya Nakamura sur Facebook, Instagram et YouTube
Couv © Fifou

 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR