stay tuned on snapchat

'radar_st'

Loud, Dead Obies, Alaclair Ensemble… : panorama du rap québécois

Loud, Dead Obies, Alaclair Ensemble… : panorama du rap québécois

musique
4 septembre 2018
musique
4 septembre 2018
 Tour d’horizon subjectif des grands noms et jeunes pousses de l’âge d’or du rap québécois !

Au-delà de l’Atlantique, les artistes québécois rivalisent d’ingéniosité dans le rap. En maniant québécois et franglais fluide, les artistes transforment ce métissage linguistique en une force qui se calent tout naturellement sur leurs beats, quitte à s’attirer les foudres des québécois partisans de la langue française.

 

Alaclair Ensemble

Formé en 2010, Alaclair Ensemble se définit comme une « troupe de post-rigodon bas-­canadienne ». En créant leurs personnages scéniques et en inventant même leur propre langage réuni dans un glossaire trouvable sur leur site, le groupe manie l’autodérision comme personne. Après avoir remporté en 2017 le Félix du meilleur album hip-hop, l’équivalent des victoires de la musique à la sauce québécoise, Alaclair Ensemble sera présent le 25 octobre 2018 à Paris pour le lancement de leur nouvel album.

 

 

Dead Obies

Dead Obies et ses six membres est l’un des groupes les plus populaires au Québec. Rencontrés durant des battles de rap a capella québécois, les adversaires sont devenus une unité réunie sous l’égide de Dead Obies. Leur album « Montréal $ud« trône toujours à la seconde place dans les cœurs des québécois. Après la poutine ou Céline.

 

 

Koriass

Par ses textes, sa musique et son féminisme affirmé, Koriass peut s’afficher comme un modèle inspirant pour la jeunesse. Après des débuts sur scène à 16 ans, il n’a eu cesse de pratiquer son flow et ses textes sans langue de bois, relatant aussi bien les dérives des réseaux sociaux que la drogue ou la mort. D’un feat avec un Kaytranada alors inconnu du grand public jusqu’à son prochain album « La Nuit des Longs Couteaux », Koriass a toujours une longueur d’avance.

 

 

Loud

En mai 2018, la France entière avait les yeux rivés devant l’émission Quotidien de Yann Barthès, découvrant du même coup le rappeur Loud. Ayant déjà acquis une certaine notoriété avec son ancien groupe Loud Lary Ajust, Loud est revenu sur les devants de la scène en solo cette fois-ci, avec son album « Une année record » un nom prémonitoire.

 

 

Mike Shabb

Du haut de ses 19 ans, Mike Shabb flirte déjà avec les sommets. Jonglant avec brio entre un rap old school et la nouvelle garde, Mike Shabb a déjà sorti son premier album « No Diggity » en 2018. D’ores et déjà encensé par Vice Québec comme « l’avenir du rap québécois », il ambitionne également de percer aux USA. Affaire à suivre.

 

Bad Nylon

 

Bad Nylon est un collectif hip-hop composé des rappeuses et beatmakeuses Kayiri, ZOZ, Marie-Gold et la DJ Audrey Bélanger. Avec des références multiples à Stendhal ou au Roi lion, le quatuor manie en plus une belle esthétique dans ses clips. Malgré le succès de leur titre « Rappa », les quatre membres ont préféré se lancer en solo mais n’excluent pas la possibilité de reformer le collectif Bad Nylon un jour ou l’autre.

 

 

Bonus : Tommy Kruise

Digne représentant du Québec à l’international, le producteur Tommy Kruise est surtout un artiste multitâche. À l’aise avec la production de beats pour Aaron Cohen et Main Attrakionz notamment, il manie également son propre style qu’il diffuse dans des EP remarqués.

À noter qu’il a commencé la musique avec son ami Lunice et qu’il partage la scène avec Kaytranada ou Migos, rien que ça !

 


Cover © Marco Campanozzi

 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR