stay tuned on snapchat

'radar_st'

Halloween : quand le rap sample les plus grands films d’horreur

Halloween : quand le rap sample les plus grands films d’horreur

musique
31 octobre 2018
musique
31 octobre 2018
Halloween frappe bientôt à nos portes, et les marathons de films d’horreur aussi. L’occasion de se demander pourquoi il existe autant de morceaux de rap qui samplent ces bandes-originales.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, rap et Halloween roulent très bien ensemble, un peu comme les rappeurs et les magiciens. Pour expliquer cette attirance curieuse, il faut remonter à la source, dans les années 80. À cette période, le hip-hop naît des cendres des quartiers pauvres, où la criminalité explose. Le rap devient ainsi le porte-voix des tensions sociales, à travers les artistes aux récits pas vraiment joyeux. Mais pour réellement faire réagir leur public, certains artistes poussent l’hyperbole à l’extrême. C’est ainsi que naît le horrorcore, cette branche du rap quasiment aussi vieille que le rap lui-même, avec des groupes comme les Geto Boys.

Dans “Assassins”, ce morceau dépouillé des Geto Boys, on y retrouve quelques samples de coups de feu, mais surtout de nombreuses références au film “Massacre à la tronçonneuse”, et aux violences gratuites associées. Sans le savoir, les Geto Boys deviennent alors les pionniers du horrorcore. Quasiment en même temps, Will Smith et Jazzy Jeff sortent “Nightmare on my street”, où ils racontent leur rencontre avec Freddy Krueger. Deux évènements qui scellent pour toujours rap et films d’horreur.

 

 

HALLOWEEN – 1978

Cette fascination morbide, et cette volonté de raconter une réalité crue, pousse le rap à puiser dans les bandes originales de films mythiques. Comme par exemple “Halloween”, et sa musique composée par John Carpenter en 1978.

 

Cette boucle mélodique vous dit quelque chose, et pourtant, vous n’avez pas vu le film, c’est normal. Cela fait presque 20 ans que ce sample est utilisé, autant par Ice-T, Three Six Mafia, Notorious B.I.G mais aussi et surtout par Dr. Dre.

 

L’EXORCISTE – 1973

Évidemment, qui dit film d’horreur dit “Exorciste”. Il était normal que l’un des plus grand film d’horreur de tous les temps et sa ligne de piano obsédante se retrouvent samplés. Comparons l’original donc :

Et le morceau repris par Nas et Prodigy :

 

PSYCHOSE – 1960

Remontons un peu plus loin dans le temps, lorsque Alfred Hitchcock faisait trembler les salles obscures avec ce film effrayant, et son thème au violon :

 

Avance rapide en 1998. Busta Rhymes et Flipmode Squad sont au sommet de leur art, et mêlent sans complexe imagerie cartoonesque avec le sample de Psychose. Un peu comme Tyler, the Creator avant Tyler, the Creator.

 

SLEEPWALKERS – 1992

Il arrive aussi que les morceaux samplés surpassent les compositions originales. C’est le cas du thème de “Sleepwalkers” de Stephen King, composé par Enya.

 

Et évidemment, vous avez reconnu ce morceau phare des Fugees:

 

Et comme il n’y en a jamais assez, le magazine Fact a réuni en 2016 un mix rassemblant de nombreux thèmes de films d’horreur, samplés par les rappeurs.

Effrayant Halloween à tous !

rap film dhorreur radar fugees - Halloween : quand le rap sample les plus grands films d'horreur


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR