stay tuned on snapchat

'radar_st'

Yung Mavu joue les apprentis sorciers
dans son premier morceau

10.01.2017

Après avoir suscité l’intérêt des internautes avec un freestyle vidéo, le rappeur belge Yung Mavu a récemment publié son premier morceau, qui sample le célèbre thème d’Harry Potter.

De Trinidad James à Bobby Shmurda, en passant par Lil Yachty, on ne compte plus le nombre d’artistes que les réseaux sociaux ont contribué à populariser. Leur impact est tel qu’ils en sont presque devenu le plus simple moyen de se faire une place dans l’industrie.

Dans une interview parue sur The Hundreds, le rappeur OG Maco confiait par exemple qu’il savait à l’avance que son morceau « U Guessed It », détourné dans de multiples Vines en 2014, allait devenir un hit. On ne saurait dire si Noah Mavuela avait lui aussi calculé son coup, mais le jeune belge a su se servir à son tour des réseaux sociaux pour faire parler de son art.


Il y a quelques mois, la vidéo d’un de ses freestyles devenait virale après avoir été publiée sur Twitter par l’un de ses amis. On pouvait l’entendre débiter quelques rimes sur un remix du fameux « Hedwig’s Theme » d’Harry Potter. De quoi rendre nostalgique bon nombre d’auditeurs et de fans de la saga.

Depuis la parution de l’extrait, Yung Mavu – son nom de scène – a laissé la magie opérer dans les cabines, pour finalement revenir avec la version studio de son freestyle, et le clip qui l’accompagne.

De son flow flegmatique et nonchalant, l’artiste de 16 ans livre un texte truffé de références à l’univers de J.K. Rowling, dont il semble incarner une version arrogante du personnage central. Sauf que Yung Mavu fait plutôt dans la « Black Magic », comme l’indique le titre du morceau. Il n’est cependant pas le premier rappeur à s’attaquer au thème principal d’Harry Potter, puisque les français de la MZ l’avaient déjà samplé dans leur titre « Voldemort ».

yung-mavu2

 


© Young Mavu – FacebookTwitter / Youtube

 

Vous aimerez aussi

Article suivant

RADAR est une plateforme collaborative
dédiée aux nouvelles tendances
de la street culture

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR