stay tuned on snapchat

'radar_st'

– urban mandalas –
Les grandes villes transformées en kaléidoscope

14.11.2016

Dans l’ère digitale, même les mandalas nécessitent une mise à jour… Avec ses incroyables montages photos, l’artiste américain Neal Peterson vient rafraîchir cette représentation bouddhiste de l’Univers. Une manière inédite de connecter l’architecture urbaine et des mégalopoles à un art séculaire.

Neal Peterson fait partie de ceux qui regardent le monde d’un autre oeil. C’est au coeur des plus grandes villes mondiales qu’il chasse les signes cachés, les détails qu’il pourra assembler pour la création de ses mandalas urbains.

 

- Mexico City
– Mexico City

14207663_10154320096494845_7309886969915673310_o

 

Les centaines de photos qu’il prend à chacun de ses voyages lui servent de matière première. Au lieu du sable réparti grain à grain dans le processus traditionnel tibétain, Neal utilise les pixels qu’il cherche à assembler de la manière la plus organique possible. Les motifs urbains répétés et disposés en miroir composent un système de cercles colorés qui symbolise la ville d’où ils sont extraits.

- Reykjavik
– Reykjavik

Chicago, Mexico City, Minneapolis, Pyongyang, Reykjavik et Vancouver ont déjà révélé leur spirit dans ces compositions kaléidoscopiques. Cette nouvelle vision urbaine naît de la combinaison entre l’échelle infiniment grande des villes comparée à celle microscopique de leurs détails architecturaux. Le zoom est nécessaire pour découvrir ici une tête de mort mexicaine, là le Spoonbridge et même des graffs qui viennent ponctuer les cercles !

- Vancouver
– Vancouver

 


© Neal Peterson / siteinstagramfacebook

 

Vous aimerez aussi

Article suivant

RADAR est une plateforme collaborative
dédiée aux nouvelles tendances
de la street culture

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR