stay tuned on snapchat

'radar_st'

Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike

Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike

art
23 avril 2018
art
23 avril 2018
L’ennui peut parfois conduire à des fulgurances créatives. C’est le cas de Davide Bedoni, rassemblant tout ce qu’il aime dans la vie : les peintures, internet et Nike.

Dans un article précédent, nous vous parlions du travail de Cécilia Azcarate qui transforme les peintures de la Renaissance en memes. Faisons un saut dans le temps vers le 18e et 19e siècle avec les oeuvres de Davide Bedoni.

Basé à Milan d’où il travaille sur des films pour la mode pour Fendi ou Gucci, Davide Bedoni s’est pris au jeu de détourner les peintures romantiques du 19e siècle. Et d’y ajouter la fameuse virgule de Nike, pour rendre floue la frontière entre l’Art et la publicité.

  • davide bedoni swoosh art nike - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike
  • davide bedoni nike detournement - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike
  • davide bedoni incrustation nike - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike

Avec Swoosh Art, Davide Bedoni rend hommage à la marque de Beaverton dont il apprécie particulièrement l’esthétique et la communication. Dans son processus, la juxtaposition du logo au sein des peintures révèle la toile sous un tout autre jour.

D’une oeuvre à l’autre, on se retrouve ainsi à se demander qui de la marque ou de la toile profite le plus de l’autre. Tantôt comique, tantôt épique, difficile de cerner si cette fusion est à but commercial ou juste un énième essai esthétique absurde dont Tumblr regorge.

davide bedoni detournement swoosh - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike

Dans ce travail, Davide Bedoni réussit à distordre les codes de nos habitudes de consommation. C’est également une provocation : Quoi de plus insultant pour des peintures à l’huile aussi minutieuses que celles de William-Adolphe Bouguereau ou Gustave Courbet, souillées par un logo ?

Et est-ce beau ? Est-ce utile ? Plus on scrolle cette galerie digitale, plus les questions se pressent. Et l’on se rend compte que nous sommes perdus entre nos notions de l’Art (beau et pas forcément utile) et celles de la publicité (où l’on nous vend un produit à la fin), soit des buts absolument opposés.

  • davide bedoni detournement peinture - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike
  • davide bedoni art nike detournement - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike

Très loin de ces considérations philosophiques, Davide Bedoni avoue ne faire ces mash-ups que par hobby, sans but commercial derrière. Une réponse désarmante et presque insolente pour ceux qui y cherchaient un sens profond. L’auteur s’en défend simplement :

Swoosh Art est né d’une blague avec moi-même. Ça n’a aucune intention sérieuse, et ça n’a pas non plus été un projet très réfléchi. Je m’ennuyais juste dans ce que je faisais à ce moment, c’est à dire travailler pour des marques italiennes de mauvaise qualité en tant que directeur artistique. C’était une frustration.”

davide bedoni wall detournement nike - Swoosh Art : Davide Bedoni mixe les peintures du 18e siècle avec le logo de Nike

Une frustration au résultat final réussi. Swoosh Art s’est extirpé des mailles de l’internet, et n’hésite plus à s’afficher sur les murs dans la rue ou sur les panneaux. Est-ce une galerie à ciel ouvert ? Ou est-ce un panneaux publicitaire ? Si nous étions au départ troublés, nous voici maintenant complètement perdus.


Retrouvez Davide Bedoni ici : FacebookTumblr


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR