stay tuned on snapchat

'radar_st'

1987-2017 – RIP Saeio : le mega wizzard du graff n’est plus.

1987-2017 – RIP Saeio : le mega wizzard du graff n’est plus.

art
10 août 2017
art
10 août 2017

Co-fondateur du collectif PAL et electron libre de la scène graffiti contemporaine, Saeio a raccroché les bombes à 30 ans à peine. Il a trouvé la mort dans un accident de voiture ce 08 août 2017. Hommage.


«Le tag, c’est la perfection en sept secondes, le coup mortel du peintre en une frappe, l’ultime test. C’est l’infinie recherche de la perfection oubliée, c’est l’instant absolu dans lequel se retrouvent les paramètres qui feront de cet acteur un élu ou pas. Le tag n’a aucune contrainte matérielle, il peut se faire avec tout et rien, il dépend uniquement de son environnement qui est lui-même son support.» – Saieo

Il est facile d’imaginer le visage décontenancé des passants devant certaines oeuvres de Saeio tant l’artiste s’est appliqué à déconstruire le tag pour mieux le reconstruire à sa façon. Dans la rue faisant face aux passants d’abord et plus récemment dans les musées, répondant à l’invitation des institutions. Où qu’il soit, ce writer autodidacte a toujours remis en question sa pratique avec une énergie aussi sauvage qu’il posait ses flops et aplats.

Repoussant toujours les limites de son art, Saeio s’est appliqué à traduire cette énergie vitale sur les murs, dans sa peinture mais aussi dans des installations, de l’édition et des captations. Et même de l’auto-fiction. Débordant du cadre du street art avec une aisance déconcertante.

saeio-livre-mercuriale-ulule-edition-streetart-rip-pars-bagnolet-radar-allurbanmakers

Guidé par la force du geste, Saeio n’hésitait pas à se donner en spectacle et à se mettre en mots. Il incarnait sa peinture dans des performances mémorables et écrivant ses oeuvres dans des textes à trous. Un esprit vif dans un corps en mouvement.

1987-2017 – RIP Saeio : le mega wizzard du graff n’est plus.
à lire aussi
Coup de pouce RADAR x Ulule : Hommage à Zoo project

Saeio venait tout juste de terminer Mercuriales, un dialogue pictural avec Juliette Vilain et Clint 176 au pied de l’échangeur de Bagnolet x Wonder Liebert.

Une dernière oeuvre à son image. Complexe, collective, (é)mouvante, urbaine, moderne. Et surtout assez forte pour que rien ne l’efface.

saeio-cerfvolant-rip


© Saeio / SiteInstagramPublications (Mercuriales + fanzines)


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR