stay tuned on snapchat

'radar_st'

JR et Ladj Ly tirent le portrait des Bosquets : 700 visages pour une seule voix !

JR et Ladj Ly tirent le portrait des Bosquets : 700 visages pour une seule voix !

art
6 avril 2017
art
6 avril 2017

JR est reconnu pour être l’artiste qui tire le portrait d’une génération. Dans sa dernière oeuvre, c’est le portrait d’un quartier entier qu’il a fait. C’est celui des habitants de Montfermeil qui est au coeur des « Chroniques de Clichy-Montfermeil », une fresque de 700 visages signée avec Ladj Ly.

Rares sont les artistes qui savent saisir comme JR une âme sur un visage. Il ne la vole pas, braquant sur elle son objectif  28mm, comme le veut la légende indienne. Bien au contraire : par ses photos JR incarne l’âme de ceux qu’on ne voit pas.

Aujourd’hui sur le devant de la scène internationale, l’artiste continue de remplir sa mission de porte-voix. Depuis sa première exposition sauvage sur les murs des Bosquets, l’artiste parcourt le monde et alerte les consciences sur les peines qui hantent notre siècle avec ses galeries de portraits monochromes.

De retour au pays, il s’est arrêté voir sa vieille amie, Clichy-Montfermeil. Loin des faits divers qui défraient la chronique et du manichéisme médiatique, c’est une autre image des Bosquets que livre JR. Toute en niveaux de gris et pourtant haute en couleurs.

JR-ARTmural-LadjLy-bosquet-fresque-xxl-photo-noiretblanc-palaisdetokyo-hollandeclichymontfermeil

Ils sont plus de 700 habitants à avoir pris la pose et à se retrouver collés serrés sur l’immense fresque de 150 m2.

Miroir utopique de notre société, tout le monde trouve sa place sur cette photo géante. Pompiers, sportifs, enfants, révoltés… Les barrières sociales sont abolies, au moins ici. Une démarche qui n’est pas sans rappeler celle de Diego Riviera, artiste mexicain père du muralisme contemporain, lorsqu’il donnait la voix au peuple en le peignant.

« Ce n’est pas une photo de groupe, ce sont des groupes de photos », explique JR lors du vernissage au Palais de Tokyo.

 

JR et Ladj Ly tirent le portrait des Bosquets : 700 visages pour une seule voix !
à lire aussi
Le MAUSA, premier musée français dédié à l’art...

JR-ART-portraits-enfants-noiretblanc-clichymontfermeilclichymontfermeil

Fidèle aux lieux et aux visages qui l’ont marqué, JR l’est aussi en amitié. Ce projet, il l’a monté avec son partenaire de crime Ladj Ly. Ensemble, ils ont fait leurs premiers collages, réalisé un documentaire, monté un opéra… Leur amitié a été immortalisée par Braquage, une photo post-émeute où Ladj fait face à JR oeil guerrier et caméra au poing. Douze ans plus tard, ils continuent de collaborer et placent ce cliché de 2004 est au coeur de la nouvelle fresque, car elle reste toujours frappante d’actualité…

ladjly-portrait-jr-camera-fusil-clichy-noiretblanc

La fresque est actuellement exposée au Palais de Tokyo (jusqu’au 13 avril). À compter du 19, ce qui appartient à Clichy-Montfermeil sera rendu à ses habitants puisque la fresque sera déplacée aux Bosquets.

Proposition artistique, relations humaines, témoignage social… Comme beaucoup d’oeuvres majeures, « Les chroniques de Clichy-Montfermeil » racontent plusieurs histoires…


© JR – Site / Facebook / Instagram / Twitter


radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR