stay tuned on snapchat

'radar_st'

Javier de Riba L’artiste qui s’en tient aux carreaux

Javier de Riba L’artiste qui s’en tient aux carreaux

art
2 janvier 2017
art
2 janvier 2017

Cet artiste espagnol imite en pochoirs des carreaux de faïence aux arabesques de couleurs vives – de préférence au milieu d'une friche.

Javier de Riba pense comme un carreleur et agit comme un graffeur. Il déblaie et nettoie les sols pour y apposer ses pochoirs et les colorer à la bombe. Un travail soigné et un résultat impeccable : comme si un vrai carrelage de faïence venait d’être posé !

Son choix le plus magistral ? Un ancien hôtel cinq étoiles sur une île des Açores. Une référence aux fameux azulejos du 18ème siècle, ces grands ensembles de carreaux de faïence aux lignes géométriques ou figuratives qui constituaient déjà, avant l’heure, de magnifiques murales.

La performance réalisée par l’artiste barcelonais aux Açores est sans doute la plus virtuose. Dans un décor grandiose – la coquille vide du Monte Palace digne d’une expédition urbex – Javier de Riba a posé sa masterpiece : une fresque aux dimensions d’un immense hall.

Javier de Riba L’artiste qui s’en tient aux carreaux
à lire aussi
Le chase tag : ce nouveau sport urbain qui agite les...

DCIM100GOPRO

Et comme pour cet artiste-designer le passé n’est jamais loin, les couleurs choisies renvoient directement au Pastel des teinturiers, une plante autrefois cultivée sur l’île pour la production d’une teinture bleue. Une belle manière de rendre hommage à l’Histoire oubliée et aux lieux abandonnés.

javier-de-riba-projet-3

Processed with VSCOcam with t1 preset

 


Javier de Riba – Site / Facebook / Instagram
All pics © Sara Pinheiro et António Carvalho e Cunha

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR