stay tuned on snapchat

'radar_st'

Geoffroy Mottart couronne de fleurs les statues bruxelloises

Geoffroy Mottart couronne de fleurs les statues bruxelloises

art
9 octobre 2017
art
9 octobre 2017
Ce maker coiffe les sculptures classiques de la capitale belge de barbes et chevelures multicolores.

Fleuriste depuis plus de vingt ans, Geoffroy Mottart s’est réveillé un matin avec une lubie : garnir les statues de Bruxelles de pétales. Sous sa main experte, les bustes et sculptures historiques se retrouvent parés de moustaches, de barbes et de chevelures, dont les couleurs vives tranchent radicalement avec leur habituel vert-de-gris…

geoffroy-mottart-armand-bernier-fleur-hacking-couronne-statue-arturbain-angelot

geoffroy-mottart-armand-bernier-fleur-hacking-couronne-statue-arturbain-foret

 

Le projet, explique l’artiste de 38 ans, a pour but de rappeler aux passants la richesse du patrimoine de leur ville :

Cette idée m’est venue, parce que je me suis rendu compte que la plupart des personnes passent devant ces statues sans y prêter attention. Or il s’agit, pour beaucoup de ces œuvres, de témoignages du passé. Je crois qu’elles valent la peine d’être vues, elles font partie de notre héritage culturel !

Le roi Léopold II, Robert Schuman, l’un des pères de l’Union européenne, ou encore le leader politique Charles Buls… depuis le début du projet, une bonne douzaine de personnages historiques, mais aussi mythologiques qui ont bénéficié de ce lifting floral.

geoffroy-mottart-armand-bernier-fleur-hacking-couronne-statue-arturbain-hlm-arbre

Le modus operandi est toujours le même : Geoffroy Mottart réalise un moule grillagé à partir de la statue originale. Il colle ensuite les fleurs, une à une, sur le moule, afin de l’appliquer sur la statue et de réaliser les finitions. Un travail colossal : chaque projet requiert à l’artiste plus de dix heures de travail bénévole – et il fournit lui-même les fleurs. Également présent sur les réseaux sociaux, il documente ses oeuvres et partage ses créations au quotidien via une map sur son site et son compte Instagram.

Geoffroy Mottart couronne de fleurs les statues bruxelloises
à lire aussi
Le chase tag : ce nouveau sport urbain qui agite les...

Acceptée et encouragée par les autorités bruxelloises, l’initiative de Geoffroy Mottart a été relayée par la presse. Elle a fini par dépasser les frontières de la ville, et même du pays. Il raconte à Paris Match (!):

Ce qui est amusant, c’est de voir les différences de perception selon les pays. En Russie, par exemple, les médias ont qualifié mon travail de guérilla urbaine. En Italie, par contre, ils ont dit que je faisais « de la poésie avec des fleurs ».

À la croisée de l’art botanique et de la sculpture, ancrées dans le patrimoine classique, l’approche de Geoffroy Mottart échappe à toutes les étiquettes. Et ça, c’est profondément dans l’esprit de l’art urbain !

 


© Geoffroy Mottard / SiteInstagram


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR