stay tuned on snapchat

'radar_st'

Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s’entremêlent

Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s’entremêlent

art
1 mai 2017
art
1 mai 2017
Des personnages androgynes, toujours en noir et blanc, jalonnent les murs de la capitale. Depuis six ans, Fred le Chevalier reproduit un personnage qui évolue et se décline sous différents formats. Une activité en solitaire qui en fait l’un des artistes urbains les plus prolifiques.

Un regard saisissant, presque curieux. Croiser un personnage de Fred Le Chevalier est souvent propice à une réflexion, une réaction. Sur un mur fissuré, taché ou repeint, les collages prennent vie et se fondent dans le paysage.

fredlechevalierportraitcollagestreetartartisteurbainpersonnagesnoirblanc - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent

fredlechevaliercollagestreetartartisteurbainpersonnagesblancnoirmur - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent

Une courte description poétique accompagne parfois ses dessins très contrastés. Loin d’expliquer l’oeuvre, ces légendes confèrent plutôt l’aspect hermétique et interprétatif si propre à la poésie. À chaque passant son interprétation.

Par la mise en mots subtile de ses images avec des flèches d’amour et des traits d’humour, le chevalier offre ainsi une certaine profondeur à ses illustrations.

  • fredlechevaliercollagestreetartartisteurbainpersonnagesblancnoirlumiere - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent
  • fredlechevaliercollagestreetartartisteurbainpersonnagesnoirblancvie - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent

fredlechevaliercollagestreetartartisteurbainpersonnagesblancnoiraieloveit - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent

Belleville, périmètre du chevalier noir et blanc. Pour l’anniversaire d’amis, Fred colle en trois jours près de 130 personnages sur les murs du quartier. Une opération qui en dit beaucoup sur la productivité de l’artiste.

Autre fait d’armes remarquable : une opération au Bon Marché. Après le passage d’Ai wei wei, c’est au tour de Fred Le Chevalier de faire vivre ce lieu historique. 52 personnages sont suspendus au cœur du grand magasin. Plus qu’une exposition, les touristes sont invités à un bal.

« Je voulais mettre les gens dans une ambiance et pas seulement leur montrer quelque chose », rembobine l’artiste urbain.

Une envie d’impliquer le public qui se retrouve aussi dans les écoles ou les maisons de retraite. Comme il le raconte sur son blog, Fred va à la rencontre d’enfants, notamment dans ses quartiers de l’Est Parisien, pour participer à des ateliers dessins. Une façon aussi de se confronter aux réflexions plus innocentes que dans certaines galeries.

Une certaine vision de l’espace urbain en somme.

fredlechevaliercollagesstreetartartisteurbainpersonnagesnoirblanc - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent

fredlechevaliercollagestreetartartisteurbainpersonnagesblancnoirroi - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent

fredlechevaliercollagestreetartartisteurbainpersonnagesblancnoircitation - Fred Le Chevalier : quand poésie urbaine et collages s'entremêlent


© DR / Gif via Le Bon Marché


 

radar_st

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR