stay tuned on snapchat

'radar_st'

Partager sur

2018 : les tops et les flops d’une année forte en émotions !

2018 : les tops et les flops d’une année forte en émotions !

Et si l’on regardait en arrière pour faire le bilan de l’année ? Retour sur les évènements qui ont marqué 2018. Le meilleur et le pire des actualités 2018 juste ici !


 

Les tops :

Une année d’albums surprenants :

Côté musique, 2018 nous a particulièrement gâtés, avec les retours de Blood Orange, plus suave que jamais, ou Anderson Paak qui sort l’artillerie lourde avec Dr. Dre. Des retours glorieux qui s’accompagnent également de surprises, comme la découverte de Rosalia, union explosive du flamenco et de la trap, ou encore la voix en or de Jorja Smith.

Tops Flops rosalia malamente radar 2018 - 2018 : les tops et les flops d'une année forte en émotions !

 

Les artistes français ont charbonné comme jamais :

En France, les sorties se sont enchaînées plus vite que les cones de Snoop Dogg. Toute une génération a ainsi pris sa place dans le paysage musical français, qu’ils soient nouveaux (Koba LaD, Freeze Corleone, Maes) ou plus confirmés (Aya Nakamura, Alpha Wann, Jazzy Bazz, SCH, MHD, Myth Syzer). Tous à leur niveau ont fait de 2018 un très bon cru national. Mention encore plus spéciale pour 93 Empire mené par Fianso, prouvant qu’il était une force fédératrice au delà des styles de chacun.

 

Les morceaux des “Gilets jaunes” et “Ramenez la coupe à la maison”

Qu’on déteste le foot ou les manifestations sociales, il faut bien le reconnaître, il est très difficile de passer à côté de ces évènements majeurs de 2018. Et si cela ne se fait pas par le prisme des luttes, personne n’a pu ignorer les hymnes entêtant et le déferlement de mèmes qui en sont sortis. Ces deux morceaux resteront-ils dans les mémoires ? Chantera t’on du Vegedream dans les karaokés comme on chante du Gloria Gaynor ? Kopp Johnson sera t’il l’égérie des prochaines luttes ? Tant de questions en suspens, auxquelles nous n’avons malheureusement aucune réponse.

 

La saga d’albums de Kanye West:

Quand il se remet à la production, Kanye ne fait pas semblant. Et nous avons tous eu le plaisir de le constater avec les 5 albums successifs balancés en quelques mois (pour Pusha T, Teyana Taylor, Kid Cudi, Nas et Kanye himself). 5 albums courts, imparfaits, mais révélateur d’une infatigable capacité à nous surprendre. Kanye ne fait rien comme les autres, et quand il s’agit de musique, il est toujours l’un des meilleurs, qu’on l’aime ou non.

top flops radar 2018 kanye west - 2018 : les tops et les flops d'une année forte en émotions !

Booba à l’U Arena:

15 ans de carrière dans le rap français, ça se fête, et Booba ne fait pas les choses à moitié. Le Duc a ainsi assis sa domination sur les charts devant près de 40 000 ratpis, pour un concert d’anthologie dont ils se souviendront longtemps. Histoire d’enfoncer le clou, il en a même profité pour sortir un livre et toute sa discographie en version vinyle. Vivement que l’on fête ses 30 ans.

 

Les flops :

Des albums décevants :

Si l’année nous avait surpris par les nouveaux arrivants, on peut également regretter que certaines promesses n’ont pas su être à la hauteur de nos espérances. On peut citer par exemple le double album des Migos beaucoup trop long, le coup d’épée dans l’eau des Carters (malgré un clip tourné au Louvre), ou encore Moha La Squale qui use jusqu’à l’usure son mono flow sur des instrus elles aussi monotones. C’est dommage.

top flops radar 2018 moha la squale - 2018 : les tops et les flops d'une année forte en émotions !

Le décès de Mac Miller :

Après avoir sorti un album teinté d’une soul imparable, Mac Miller a ébranlé le monde par son décès soudain. Il laisse derrière lui des hymnes et des hommages de tous ses potes artistes, de Childish Gambino, en passant par Drake ou encore J.Cole.

 

Kanye West feat. Trump :

Qui dit nouvel album de Kanye dit aussi prises de positions publiques, et vacarme médiatique incessant. La dernière mauvaise idée pour le rappeur a été de côtoyer le président des États-Unis, en faisant des éloges à rallonge sur ses succès. Un bourbier dont il subit encore les conséquences, malgré ses aveux de distanciation du monde politique. Comprendre : il est parti en Afrique quelques mois.

 

Les Victoires de la Musique :

De l’autre côté des concerts, l’industrie de la musique continue de prouver qu’elle est en décalage avec ses publics. Après avoir ignoré Damso en 2018, pourtant artiste le plus écouté en France en streaming, l’institution a fait un pas vers la mise en avant du genre : en créant une catégorie “musiques urbaines”…Et “rap”.

 

La bataille d’Orly :

La bagarre aux rayons parfums entre Booba et Kaaris a certainement été le non événement le plus absurde de 2018. Relayée à outrance par des médias toujours condescendants envers le rap, la situation a pris une ampleur disproportionnée. Souvenons-nous surtout du flot incroyable de mèmes qu’internet nous a donné. Merci 2018.


 

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR