stay tuned on snapchat

'radar_st'

– Urbex –
7 points pour bien commencer
28.07.2016

L'exploration urbaine - appelée aussi urbex - consiste à visiter des lieux à l'abandon. Jusqu'ici réservée à une petite communauté, la discipline a explosé en quelques mois. Cette activité passionnante exige de respecter des règles et peut comporter quelques risques. RADAR vous donne quelques pistes pour débuter sans accroc.

Nul besoin de s’égarer dans la vallée infernale et de s’appeler Bob Morane pour être aventurier. Il suffit de se lancer dans l’urbex avec un zeste de curiosité, un appareil photo, une torche et une bonne paire de baskets.  On vous promet pas mal de frissons et beaucoup de plaisir. Mais avant de vous mettre en quête de spots à fureter voici un petit tour d’horizon de cette pratique et de ses règles.

urbex2

 

Repérage 

Commencez par trouver les spots près de chez vous en observant les signes révélateurs d’abandon. Graffitis, portails fermés depuis de nombreuses années, volets teintés d’oxydation et jardins non entretenus sont autant d’indices signalant une potentielle désertion des lieux.

 

IMG_1312

 

Passion et motivation

Cette devise guidera vos pas et sera votre principale source de réussite.

Il est important de toujours garder à l’esprit que l’urbex est une activité annexe et que le plaisir en est la clé.

 

Prudence est mère de sureté

Ce proverbe de grand-mère prend ici tout son sens. Il est nécessaire de toujours rester à l’affût des risques qui vous entourent. Les spots urbex sont des mines à dangers. Morceaux de verre, trous dans le sol, murs prêts à s’effondrer… Gardez les yeux bien ouverts et soyez prudent. Évitez également de partir seul à l’aventure, outre le fait que c’est bien plus sympa à plusieurs !

Légalité, liberté et civilité

Explorer c’est aussi prendre des risques juridiques. Bien que les lieux soient laissés à l’abandon, des arrêtés préfectoraux en interdisent l’accès pour des raisons évidentes de sécurité. À chacun de prendre ses responsabilités. Maintenant vous savez…

 

Persévérer

Il faut faire preuve de témérité et d’insistance pour pérenniser cette activité. Face à des gardiens indélicats, des chiens prêts à vous croquer et bien d’autres mésaventures, il ne faut pas se décourager. Ne rien lâcher. Il faut parfois s’y reprendre à plusieurs reprises avant de pouvoir pénétrer dans un spot et la médaille récoltée suite à tous ces efforts n’en est que plus brillante.

 

IMG_2631

 

Respecter les lieux
L’urbexeur est un visiteur. Pas un voleur ni un casseur. Son seul larcin sont les photos qu’il ramène de ses expéditions. Lors de la découverte d’objets protégés par le temps et l’oubli, il est important de les laisser sommeiller et de penser aux autres explorateurs de la communauté qui auront le plaisir de les trouver.

 

Garder le secret

Ne pas dévoiler les lieux est l’une des règles les plus connues du milieu.  Il ne s’agit pas de coups d’ego photographique mais de sauvegarder ce qui peut encore l’être et d’éviter d’attirer l’attention. L’un des plaisirs de l’urbex est de vivre une parenthèse extraordinaire, personne n’a envie de croiser des groupes de visiteurs dans ses sessions, encore moins de voir la surveillance d’un lieu augmentée.

Vous voici briefés, maintenant à vous de rôder !

DSC_0613

IMG_2609

 


cover © Evan Kirby / pics © RADAR.ST

 

Vous aimerez aussi

Article suivant

RADAR est une plateforme collaborative
dédiée aux nouvelles tendances
de la street culture

RECEVOIR LE MEILLEUR DE RADAR